José María Manzanares

José María Manzanares

De son vrai nom José María Dolls Samper est né le 3 janvier 1982 à Alicante. Il débute en novillada avec picadors à Nîmes le 22 février 2002 aux côtés de David Luguillano et de Juan Bautista face à des novillos de la ganadería de Victoriano del Río pour la feria de primavera sous les arènes couvertes par une bulle.

Il reçoit l’alternative dans sa ville d’Alicante le 24 juin 2003 avec pour parrain Enrique Ponce et comme témoin Francisco Rivera Ordóñez face aux taureaux de la ganadería Daniel Ruiz.

Il confirmera le 17 mai 2005 à Madrid avec comme parrain, César Jiménez et comme témoin, Salvador Vega et des taureaux de Garcigrande.

Fils et petit fils de torero, il est le torero le plus emblématique du XIXème siècle. Son physique d’Apollon grec et la puissance de la douceur de son toreo fascine les médias. Il fait les premières pages des journaux people et ose des séries de photos avec le top model Kate Moss tirées par Mario Testino.

Mais tout cela ne serait rien si en piste il ne fascinait pas tout autant le public. La lenteur de ses passes et la façon qu’il a de faire oublier que le taureau est là relèvent du grand art. Le 30 avril 2011, il obtient la grâce historique du toro Arrojado, de la ganadería Nuñez del Cuvillo dans les arènes de Séville, ce que personne avant lui n’avait jamais fait auparavant.

Cet évènement marque le point d’inflexion de sa carrière, le plaçant dans une situation de privilège qu’il sut conserver tout au long de la saison, et à Madrid notamment, avant de ratifier son rang à Séville à nouveau en 2011, coupant quatre oreilles à des toros de Victoriano del Rio, puis à Nîmes avec 4 oreilles et une queue dans une corrida matinale.